BNU

Imprimer

Agenda

Denis de Rougemont, l'avenir est notre affaire

Production : association Penser avec les mains (Neuchâtel) / 2006.

Conception : Roger Favre

Scénographie : Jean-Pierre Zaugg

Renseignements // tél : 03 88 25 28 00 // courriel : contact@bnu.fr

Télécharger le dossier de presse

Denis de Rougemont, l'avenir est notre affaire

4/6/2007 - 6/7/2007

L’exposition L’Avenir est notre affaire proposée par la BNU du 4 juin au 6 juillet 2007 et produite par l’Association Penser avec les mains, présente la vie et l’œuvre de l’écrivain et essayiste suisse Denis de Rougemont (1906-1985).

Denis de Rougemont, écrivain et essayiste encore trop mal connu, compte parmi les plus grandes figures intellectuelles du XXème siècle, des années 30 aux années 70. Pacifiste, ennemi du libéralisme, il a dénoncé les méfaits du « tout technologique » et exposé des thèses écologistes avant-gardistes. Il s'insurgeait contre le système militaro-industriel , qui selon lui, dénaturait les fondements de la société civile pour la mécaniser et d'autant mieux l'asservir.

Il fut à la tête du Centre européen de la culture et jeta les bases en 1950 d'une organisation rassemblant les scientifiques européens travaillant sur l'énergie nucléaire, le CERN.

Denis de Rougemont aura marqué son siècle par la puissance de sa réflexion sur la civilisation occidentale et son engagement en faveur d'une Europe unie. Visionnaire, il préconisait la création d'une Europe des régions dont le fonctionnement aurait été inspiré des structures politiques helvétiques.

Du personnalisme au fédéralisme, Denis de Rougemont, mort le 6 décembre 1985 a fait de son combat contre toute forme de totalitarisme la base de son engagement pour un projet fédéraliste structuré à partir des régions, un projet qu'il qualifiait lui-même de révolutionnaire.

Biographie

1906 : Denis de Rougemont est né le 8 septembre 1906, à Couvet, canton de Neuchâtel, en Suisse.

1925-1930 : Il suit les cours à l'université de Neuchâtel, en Faculté de Lettres, et obtient une Licence ès Lettres (français, allemand, histoire, psychologie, philosophie).

1930-1938 : Il s'établit à Paris où il assure la direction littéraire des Éditions « Je sers » qui feront faillite trois ans plus tard. En 1932, il participe, à Francfort, à une rencontre de jeunes groupes révolutionnaires européens, puis au lancement de deux groupes personnalistes et de leurs revues, Esprit et l'Ordre Nouveau. En 1934, il publie Politique de la Personne et, en 1936, Penser avec les Mains. En 1938, il s'attelle à la rédaction d'une de ses oeuvres majeures L' Amour et l' Occident.

1939 : Il est mobilisé dans l'armée suisse. Il fonde alors la Ligue du Gothard, un groupe de résistance suisse aux fascismes européens victorieux et rédige son Manifeste. Après avoir écrit un article polémique dans la Gazette de Lausanne, il est envoyé fin août 1940 aux États-Unis, officiellement pour y faire des conférences.

1946 : Denis de Rougemont publie à New-York les Lettres sur la Bombe atomique à la suite de la dévastation d'Hiroshima et de Nagasaki qui l'ont profondément choqué. Il revient en Europe en avril de la même année.

1947-1950 : En août, il prononce le discours inaugural du premier Congrès de « l' Union européenne des fédéralistes » à Montreux d'où sortira le Congrès de la Haye en 1948. En 1950, il prend part à Berlin aux manifestations qui donneront naissance au Congrès pour la liberté de la Culture qu'il présidera par la suite (1952-1966).

Les années 70 : Il contribue au développement du mouvement écologiste et devient membre fondateur du Groupe de Bellerive, organe de réflexion sur les orientations de la société industrielle et auteur de travaux pionniers sur les dangers du nucléaire.

6 décembre 1985 : Denis de Rougemont meurt à Genève.

Sélection bibliographiques

Quelques titres indispensables de Denis de Rougemont :

  • Les Méfaits de l’Instruction publique (1929)
  • Penser avec les mains (1936)
  • La Part du diable (1942/44)
  • L’Amour et l’Occident (1939, revu en 1972)
  • L’Europe en jeu (1948)
  • L’Avenir est notre affaire (1977)

Pour accompagner l'exposition (en vente sur place) :

Roger FAVRE. Qui a peur de Denis de Rougemont ?
Editions G d’Encre : Le Locle (Suisse), 2006.

Pour en savoir plus

Fondation Denis de Rougemont

Denis de Rougemont dans Wikipédia

Share this