BNU

Imprimer

Journée d’étude | L’orient médiéval : identités et fantasmes sur cartes

Lundi 7 Octobre 2019 (Toute la journée)
Exposition en référence: 
Hors du monde : la carte et l'imaginaire
Visuel de l'évènement
Lieu: 
Auditorium

 

Journée d’étude | L’orient médiéval : identités et fantasmes sur cartes

Cette journée d’étude sera consacrée à la géographie et à la cartographie orientales et médiévales et sera plus particulièrement axée sur les représentations du monde et des peuples ainsi que sur la perception de l’Autre, entre mythes, fantasmes et réalités, chez les géographes, cartographes, voyageurs, auteurs et artistes orientaux au Moyen Âge.

Journée co-organisée par la Bnu et le Groupe d’études orientales, slaves et néo-helléniques (EA 1340) de l’Université de Strasbourg.

Lundi 7 octobre | Auditorium 1er étage

 

PROGRAMME 


9h15 
 Mot d’ouverture de la journée d’étude.


9h30 – 10h15
L'Europe et les géographes arabes du Moyen Âge : de la curiosité ethnique au regard politique
M. Jean-Charles DUCENE
Directeur d'études, Section des Sciences Historiques et Philologiques
École pratique des hautes études (EPHE) - Université Paris-Sciences-et-Lettres
Proche-Orient, Caucase, Langues, Archéologie, Cultures (PROCLAC) - UMR 7192

 

Contrairement à ce qui a été longtemps prétendu, les géographes arabes se sont intéressés dès le début de la littérature géographique, à l'Europe, au IXe siècle. Ce regard porté au nord de la Méditerranée a évolué au cours du temps selon les lignes structurantes de cette littérature ainsi que les aléas de l'histoire politique, mais il fut toujours curieux. D'abord orienté vers des réalités humaines, il finit par se faire géopolitique au XIVe siècle, quand les puissances européennes se projettent en Méditerranée.



10h15 – 11h00
Penser, représenter et parcourir l'espace à Dunhuang
M. Alexis LYCAS
Maître de conférences, Section des Sciences Historiques et Philologiques
École pratique des hautes études (EPHE) - Université Paris-Sciences-et-Lettres
Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO) - UMR 8155

Comment penser, parcourir, puis rendre compte d’un espace géographique périphérique lorsque l’on est un géographe chinois du haut Moyen Âge ?

En partant de l’analyse des « itinéraires schématiques », un genre codifié de récits géographiques, il s’agira de montrer quels sont les instruments, connaissances et pratiques mobilisés dans la production des savoirs géographiques.

Cette analyse se fondera principalement sur des manuscrits découverts en 1900 à Dunhuang, dans l’actuelle province occidentale du Gansu, en République populaire de Chine.

 

11h00 – 11h30
Pause


11h30 – 12h00
De l’Orient assimilé à l’Orient effacé, trois figures de l’Orient dans la littérature moyen anglaise
Mme Fanny MOGHADDASSI
Maître de conférences, Département d’études anglaises et nord-américaines
EA 2325 - Université de Strasbourg

Les romances moyen-anglaises mettent fréquemment en scène la splendeur de l’Orient, ses richesses, son altérité religieuse, et les opportunités et les menaces qu’il représente. Je me propose de m’arrêter davantage sur la diversité que sur les similitudes entre ces représentations, à travers une brève évocation de trois textes célèbres du quatorzième siècle, Bevis of Hampton, les Voyages de Mandeville, et Emaré, texte issu de la saga de Constance.

 


12h00 – 12h30
L'île du bout du monde dans Les Séances illustrées (Maqāmāt)
Mme Aya SAKKAL
Maître de conférences, Département d'études arabes - EA 1340 Faculté des langues - Université de Strasbourg 


La communication tente de montrer que la représentation iconographique de la mer de Perse par le peintre al-Wasitî (XIIIe siècle) s’écarte sensiblement de celle du livre à illustrer Les Séances d’al-Harîrî (XIIe siècle) au point de verser dans un imaginaire des îles du bout du monde évincé du texte lui-même.

Nous chercherons les filtres culturels à travers lesquels le peintre a construit sa vision fantasmée. Ces strates peuvent être d’ordre littéraire, religieux ou bien artistique. Pour ce faire, nous procéderons à un travail comparatif, notamment entre les motifs de l’imaginaire des miniatures et ceux des œuvres artistiques majeures de l’époque telle la céramique seldjoukide. Notre intervention sera traversée par une réflexion sur le statut de la catégorie de l’étrange et du merveilleux ‘adjîb gharîb dans l’épistémè de l’Islam médiéval.

 



12h30 – 14h30
Pause déjeuner


14h30 15h
Byzantins, Sarrasins et Latins : représentation de Soi et représentation de l'Autre dans l'Ekphrasis des Lieux Saints de Jean Phocas
M. Thomas TRONET
Mastérant, Institut des Mondes musulmans - Université de Strasbourg

 

À travers l'étude d’un récit de pèlerinage byzantin de la fin du XIIe siècle nous étudierons la représentation de la Terre Sainte dans l'imaginaire byzantin. À une époque de bouleversements géopolitiques au Proche-Orient, nous nous intéressons également à la perception de l'Autre dans l'Ekphrasis de Jean Phocas et plus largement dans la littérature byzantine de l'époque.



15h – 15h30 
Les îles de la mer d’Oman dans Perle des Merveilles et Joyau des Raretés : Réalités et fantasmes 
M. Mehdy FATNASSI
Doctorant à l’ED 520 - EA 1340 – Université de Strasbourg

Espaces par définition discontinus et de géographie ambivalente, les îles trouvent naturellement leurs places dans les descriptions du monde, dans les cosmographies et manuels de géographie arabes du Moyen-Âge.

Dans Perle des Merveilles et Joyau des Raretés d’Ibn al-Wardi (XVe siècle), les îles sont rassemblées dans des chapitres dédiés aux mers et aux merveilles qu’elles contiennent.

Nous nous proposons d’étudier le chapitre dédié à la Mer d’Oman et aux îles qui y sont nommées. Or, femmes, djinns, monstres marins et autres oiseaux géants, il s’agira de montrer quels sont les éléments essentiels du fabuleux décrits par un lettré du XVe siècle.

   Comment les îles de la Mer d’Oman, si proches et si lointaines, sont-elles décrites, imaginées et fantasmées ?



15h30 – 16h00
Pause



16h – 16h30 
Doublement Autre : Les Amazones dans l’imaginaire littéraire médiéval persan 
Mme Inkar KURAMAYEVA
Doctorante à l’ED 520 - EA 4363 - Université Haute-Alsace

Les habitants d’une zone particulière se situant au bord de la Mer Noire, tout au long de la rivière Themiscyre, dans la ville du Thermodon, les Amazones mythiques sont les êtres féminins les plus populaires du milieu littéraire. Depuis l’Antiquité gréco-romaine ces combattantes sont connues pour leur société uniquement féminine, pour leur habileté à tirer à l’arc et pour leur corps mutilé d’un sein. Braves, autonomes et indépendantes, ces femmes deviennent ainsi le symbole de l’émancipation féminine en Occident. Et du côté de l’Orient, nous retrouvons bien évidemment les échos de ces célèbres Amazones. Toutefois, la littérature orientale demeure moins connue pour le public occidental. C’est à travers cette étude, nous souhaitons procurer des exemples des femmes Amazones de la littérature de l’Orient.


16h30 – 17h
Toponymes et données géographiques dans le Livre des Légendes samaritain (Asfår Asāīr) : présentation d'exemples 
M. Christophe BONNARD
Docteur en Sciences religieuses à l'Université de Strasbourg

 

Le "Livre des Légendes" est une paraphrase du Pentateuque samaritain, sans doute datée du IXè siècle, et écrite dans un stade tardif de l'araméen samaritain. De nombreuses traditions décrivent son imaginaire géographique ; pour l'illustrer, sont ici choisis quelques exemples emblématiques mais abscons, comme des toponymes liés aux cycles des Patriarches bibliques, d'autres relatifs à des régions du monde habité et à ses limites, enfin certains à teneur eschatologique. Ils sont éclairés par diverses sources, allant de la période intertestamentaire jusqu'aux Histoires musulmanes des prophètes (Qiaṣ al-anbiyā’) au Moyen Âge.



17h – 17h30 
Figures du Bédouin : l’habitant de la péninsule arabique au Moyen Âge, entre confusion et assimilation
M. Karim AKKARI
Docteur en Études méditerranéennes et orientales à l'Université de Strasbourg

La péninsule arabique constitue un environnement d’une très grande diversité, son habitant a souvent été assimilé jusqu’à nos jours à un nomade vivant dans le désert. Pourtant, historiquement nous savons que depuis le moyen-âge, il existe sur ce vaste territoire des métropoles abritant des populations sédentaires. Quelle(s) image(s) pouvons-nous accorder à cet habitant de la grande Arabie ? C’est à travers des sources anciennes et pour l’époque médiévale que nous proposerons une tentative de son identification.


17h30
Clôture de la journée 
 
Share this