BNU

Imprimer

Le rêve grec des Bonaparte

Mercredi 18 Avril 2012 18:30 - 20:00
Visuel de l'évènement

Le rêve grec des Bonaparte par Vincent Haegele
18.04.2012 à 18h30, Salle du Conseil - BNU

Qu’il soit général d’armée, Premier consul ou Empereur des Français, Napoléon Bonaparte a eu en permanence les yeux rivés sur la Méditerranée, depuis les sables égyptiens jusqu’à l’Espagne : cette politique globale, consistant à faire du bassin une ère d’influence excluant notamment les Britanniques, s’est bien entendu arrêtée un moment sur le cas de la Grèce et des îles l’environnant. On aura peut-être oublié que l’Empire entretient de 1807 à 1814 une solide garnison à Corfou, dans le but, illusoire ou avéré, de mettre le pied sur une zone relevant alors encore de l’empire ottoman, mais de plus en plus en agitée. En 1830, au moment où la Grèce accède à son indépendance, le nom du fils de Napoléon, alors retenu en Autriche, est brièvement évoqué lors des débats portant sur la désignation du premier souverain du pays.

Revenant sur un certain nombre d’archives, cette conférence met l’accent sur une part méconnue de la politique méditerranéenne de la France, mais aussi sur la persistance des « mythes grecs » dans les représentations culturelles et politiques.

Vincent Haegele
Archiviste paléographe, conservateur des bibliothèques (Université de Picardie Jules Verne)
Prix Premier Empire, 2010 pour Napoléon et Joseph Bonaparte, le pouvoir et l’ambition, éditions Tallandier.

Share this