BNU

Imprimer

De Strasbourg à Göttingen : un patrimoine retrouvé

Plus de 4000 documents, emportés en 1944 à la Bibliothèque universitaire de Göttingen, reviennent à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg !

Cent ans après le premier conflit mondial, la valorisation des documents produits pendant cette période est bien en marche. Ainsi, la BNU a déjà eu l'occasion d'organiser une exposition consacrée aux médias de la Première Guerre mondiale et intitulée Orages de papier / In Papiergewittern. Par ailleurs, elle participe à l'opération « Europeana Collections 1914-1918 » dont le but est de numériser des documents collectés pendant cette période pour les rendre librement accessibles et disponibles pour les recherches futures.

Par ailleurs, les « collections de guerre » (Kriegssammlungen) allemandes, tombées dans l'oubli dès les années vingt, réapparaissent comme thème d'étude à l'aube de la commémoration du centenaire. Nul doute que les évènements de 1914-1918 ne soient désormais bien documentés, jusque dans les conséquences scientifiques et intellectuelles que le conflit a générées.

Concernant la Seconde Guerre mondiale, pareilles considérations sont bien loin d'être aussi évidentes, et pourtant, ce conflit a laissé dans les bibliothèques, en termes de déplacements, pertes et... enrichissement de collections des traces bien plus importantes.

Ainsi, le colloque Saisies, spoliations et restitutions, qui s'est tenu en 2010 à l'Université de Strasbourg et dont les actes viennent de paraître aux Presses universitaires de Rennes, a mis en lumière la thématique des spoliations d'archives et de bibliothèques au niveau européen, un domaine où les recherches sont loin d'être aussi avancées que dans celui des œuvres d'art.

Or presque à la même époque, on faisait à Göttingen une découverte inédite : celle de la présence, à la bibliothèque universitaire, de documents, cartes et livres, appartenant manifestement à la BNU. Transportés depuis Strasbourg à Göttingen, à l'époque où la BNU était placée sous administration allemande, ces documents avaient selon toute vraisemblance été oubliés après 1945. Les deux établissements entreprirent immédiatement une mission de reconnaissance, qui confirma l'appartenance à la BNU de ce fonds et en organisa le retour.

Une des cartes « oubliées » à Göttingen. Le tampon montre l’appartenance à la BNU.Une des cartes « oubliées » à Göttingen. Le tampon montre l’appartenance à la BNU.



Le thème des déplacements, spoliations et restitutions de collections est vaste, et l'aventure du fonds de la BNU à Göttingen ne constitue qu'un chapitre particulier d'une histoire plus importante qui attend encore d'être totalement explorée. Celle-ci mériterait assurément d'être envisagée sur un plan plus large qu'au niveau de deux établissements, tant les bibliothèques de la région (pour ne parler que du Rhin supérieur) ont pu également être impliquées dans ces question complexes – pour ne rien dire des opérations de dénazification qui ont à leur tour suscité déplacements et destructions.

La BNU, dont la constitution des fonds repose elle-même en partie sur des collections déplacées (pacifiquement cette fois), voit avec ce « retour de Göttingen » l'occasion de lever le voile sur un pan de son histoire récente.

Cérémonie de restitution du 23 mai 2013

Dans ce contexte et en pleine année du 50e anniversaire de la signature du Traité de l'Elysée, une cérémonie organisée à la BNU, le 23 mai 2013, en présence de M. Albert Poirot, Administrateur de la BNU et du Dr. Rupert Schaab, Directeur adjoint de la SUB de Göttingen, ainsi que de personnalités du monde culturel, scientifique et politique, a été l'occasion de marquer solennellement le retour de ces documents à Strasbourg.

M. Albert Poirot, Administrateur de la BNU et le Dr. Rupert Schaab, Directeur adjoint de la SUB de GöttingenM. Albert Poirot, Administrateur de la BNU et le Dr. Rupert Schaab, Directeur adjoint de la SUB de Göttingen  Exposition des documents retournés à la BNUExposition des documents retournés à la BNU

Brochure De Strasbourg à Göttingen : retour sur une histoire oubliée

A l'occasion de cette redécouverte à Göttingen d'un fonds appartenant originellement à la BNU, puis de sa restitution officielle, une brochure bilingue, intitulée De Strasbourg à Göttingen : retour sur une histoire oubliée, a été réalisée conjointement par les conservateurs de la BNU et leurs homologues de la bibliothèque de Göttingen.
Richement illustrées, les différentes contributions permettent de remplir en partie la page blanche de l'histoire de la BNU sous l'occupation, mais elles se veulent aussi un jalon pour une étude approfondie de l'histoire partagée des deux bibliothèques.

Couverture de la brochureCouverture de la brochure

La brochure est consultable en ligne :

en français | en allemand

AperçuFichier attachéTaille
CPGottingen.pdf4.47 Mo
Share this