BNU

Imprimer

Août 2016 : Joseph Kaspar Sattler

Né en 1867 à Schrobenhausen en Bavière, le graveur Joseph Sattler marqua la vie artistique strasbourgeoise et alsacienne entre les années 1890 et l’éclatement de la Première guerre mondiale. Après ses années de formation à Munich durant lesquelles il découvre les grands graveurs de la Renaissance comme Dürer ou Baldung, Sattler s’installe à Strasbourg à partir de 1891. Il enseigne quelques mois dans la nouvelle école des arts décoratifs de la ville avant de reprendre son indépendance et de lancer la publication d’une revue illustrée : Die Quelle. Sattler ne rencontre pas le succès escompté, mais Charles Spindler, autre grand artiste de la période, remarque son travail et lui propose de s’associer pour lancer la revue die Elsässer Bilderbogen puis la Revue alsacienne illustrée.

L’œuvre de Sattler est marquée par une inspiration médiévale teintée d’une certaine noirceur. Chez lui, les chevaliers et lansquenets portent des costumes extravagants et semblent se complaire dans le macabre ou le morbide. Trop peu connue, l’œuvre de Sattler souligne le retour en grâce de la technique de la gravure sur bois à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. L’ouvrage de Vincent Wackenheim¸ Joseph Kaspar Sattler ou la tentation de l’os, rassemble un panorama de la richesse de l’œuvre de cet artiste. Il contient notamment une reproduction du recueil, une Danse macabre moderne, ainsi qu’une étude sur la carrière et la vie de Joseph Sattler.

Joseph Kaspar Sattler ou la tentation de l'os: 16 pièces faciles pour illustrer une Danse macabre moderne suivi de un Esprit agitéJoseph Kaspar Sattler ou la tentation de l'os: 16 pièces faciles pour illustrer une Danse macabre moderne suivi de un Esprit agité

Passant régulièrement de Berlin, à Strasbourg puis à Munich tout au long de son parcours, Sattler participe à de nombreuses revues illustrées ou des éditions de prestige comme celle des Nibelunge en 1900 pour laquelle il est récompensé d’un prix durant l’Exposition universelle. Contraint de quitter l’Alsace après 1918 en raison de sa nationalité, Sattler se réfugie à Munich où il décède en 1931.

L’influence exercée par Sattler sur la création artistique alsacienne des années 1890 à 1914 est considérable, faisant le lien entre les influences berlinoise et munichoise. Sattler influence profondément le cercle d’artistes réuni autour de Charles Spindler aux côtés de Léo Schnug, Henri Loux ou Paul Braunagel.

Joseph Sattler, Die Nibelunge,: v.1900, Bibliothèque universitaire de HeildelbergJoseph Sattler, Die Nibelunge,: v.1900, Bibliothèque universitaire de Heildelberg

Le goût de Sattler pour le thème des danses macabres est au cœur d’un événement qui se tient en ce moment à la Galerie Heitz du Palais Rohan : l’exposition Dernière danse jusqu’au 29 août prochain. La BNU quant à elle mettra Sattler et ses contemporains à l’honneur dans une exposition prévue pour l’automne 2017.

En savoir plus :

Joseph Kaspar Sattler ou la tentation de l'os : 16 pièces faciles pour illustrer une Danse macabre moderne suivi de un Esprit agité

Share this