BNU

Imprimer

Avril 2016 : Le bicentenaire du Lundi de Pentecôte de Georges-Daniel Arnold

Cette année marque le bicentenaire de la parution d’un texte fondamental de la littérature dialectale alsacienne contemporaine : le Pfingstmontag de Georges-Daniel Arnold. En 1816, Arnold est recteur de la faculté de droit de l’Université de Strasbourg. Il fait alors publier ce texte en alexandrins, avec l’ambition de magnifier la langue parlée dans cette ville. Il souhaite en effet coucher sur le papier une langue désignée comme de l’allemand, mais qui appartient davantage au domaine de l’oralité. Dans sa comédie, l’auteur choisit d’exprimer cette dualité des formes écrites et orales, cherchant à souligner la diversité des formes langagières et pressentant l’affaiblissement du dialecte face au Hochdeutsch ou au français.

Original Zeichnungen zum "Pfingstmontag" von J.G.D. Arnold ,Théophile Schuler, 1867Original Zeichnungen zum "Pfingstmontag" von J.G.D. Arnold ,Théophile Schuler, 1867

L’action de la pièce se limite chronologiquement à la journée du lundi de Pentecôte de l’année 1789 et présente les relations sociales établies au sein de la bourgeoisie strasbourgeoise de cette époque. Goethe, qui a bien connu l’Alsace pré-révolutionnaire, apprécie beaucoup ce texte qui lui rappelle de nombreux souvenir de ses études à l’université de Strasbourg.

Le Lundi de PentecôteLe Lundi de Pentecôte

Suscitant un vif intérêt tout au long du 19e siècle, le Pfingstmontag devient un texte de référence dont les éditions et les rééditions rencontrent un franc succès. Il faut toutefois attendre 1835 pour que la pièce soit jouée pour la première fois à Strasbourg. En 1850 paraît une édition augmentée de poèmes inédits et illustrée par Théophile Schuler. Le texte sert ensuite de référence aux grands auteurs de théâtre alsacien et notamment à Gustave Stoskopf. Il a fait l’objet d’une traduction intégrale en français par Susanne Mayer et Roger Siffer en 2016. Cette traduction, publiée par les éditions Arfuyen, a reçu le prix Nathan Katz du patrimoine, au cours d’une cérémonie organisée à la BNU le 20 avril.

 

En savoir plus :

Le Lundi de Pentecôte de Georges-Daniel Arnold est publié aux éditions Arfuyen (2016, 248 p.)

L’édition originale de 1816 et l’édition illustrée par Théophile Schuller (réédition de 1867) sont disponibles sur Numistral.

Remise du prix Nathan Katz du patrimoine 2016 - Mercredi 20 avril 18h30 - Auditorium

Share this