BNU

Imprimer

Janvier 2016 : Strasbourg 1200 – 1230 : la révolution gothique

Le catalogue qui accompagne l’exposition Strasbourg 1200 – 1230 : la révolution gothique présentée au Musée de l’Œuvre Notre-Dame jusqu’au 14 février prochain met en lumière l’introduction du style gothique dans la ville alsacienne puis la définition d’une nouvelle forme d’art et d’architecture qui essaimera ensuite dans l’ensemble du Saint Empire romain germanique.

Strasbourg (1200-1230) : la Révolution gothiqueStrasbourg (1200-1230) : la Révolution gothique

L’attention des commissaires de l’exposition, Cécile Dupeux et Jean Wirth, s’est notamment portée sur la phase du chantier de la cathédrale qui a concerné la partie sud du transept. En ce début de 13e siècle, cette partie de l’édifice s’orne progressivement de chefs-d’œuvre de l’art gothique tels le pilier des anges ou le portail sud qui fut fortement endommagé durant la Révolution. Le nom de l’auteur de ces sculptures nous est inconnu, mais ses œuvres frappent toujours l’œil aujourd’hui. S’il ne reste plus que six têtes pour seuls vestiges des statues des apôtres qui ornaient le portail sud, les linteaux purent être heureusement reconstitués au 19e siècle, les célèbres statues de l’Église et la Synagogue furent mises à l’abri et les deux tympans de la Dormition et du Couronnement de la Vierge furent recouverts de planches de bois pour échapper à la destruction. L’influence qui s’exerça sur l’art de ce maître reste encore sujette à débat : une inspiration bourguignonne ? Un rappel de Chartres ?

 

Le catalogue nous donne les clés pour comprendre ces développements, mais il s’inscrit aussi dans le contexte plus large de l’émergence d’un certain « style 1200 » dans la sculpture et dans d’autres domaines artistiques comme l’enluminure. Des calques du fameux manuscrit de l’Hortus deliciarum ou le Codex Guta-Sintram témoignent ainsi du renouveau des arts en Alsace durant cette période.

Ce moment-clé du chantier de la cathédrale permet à Strasbourg de se nourrir des influences venues principalement du royaume de France, pour développer un modèle gothique qui sera repris ensuite en Allemagne avec, entre autres, la cathédrale de Bamberg.

 

En savoir plus :

Strasbourg 1200-1230 : La révolution gothique

Durant la durée de l’exposition, le catalogue est librement consultable dans la Salle d’actualité. 

Share this