BNU

Imprimer

Février 2012 : La cigogne, un symbole pas si évident !

Dans un article récent paru dans la revue Études rurales, Anton Serdeczny propose une analyse des représentations portées par l'un des symboles de l'Alsace : la cigogne blanche. L'auteur nous apprend que derrière l'image traditionnelle de l'arrivée des nouveaux nés se cache un ensemble de significations bien plus complexes qu'il n'y paraît.

 

Aux petits enfants d'Alsace: Poème de L. LeblancAux petits enfants d'Alsace: Poème de L. Leblanc


Ainsi, deux thèmes semblent liés à la représentation de la cigogne alsacienne, celui des Kinderbrunnen (littéralement des « puits à enfants ») d'où les cigognes tireraient les âmes des nouveaux-nés et celui, plus connu, du nourrisson apporté par une cigogne le tenant dans son bec. Une légende de la fin du XIXe siècle raconte d'ailleurs que « le puit aux enfants de la cathédrale de Strasbourg conduirait à un lac souterrain sur lequel, à bord de sa barque, un gnome à barbe blanche pêcherait les âmes des enfants avec un filets d'or. »

Poursuivant son analyse, l'auteur souligne les récupérations identitaires du thème de la cigogne qui apparurent après 1870 en Alsace, d'abord chez August Stoeber pour qui « les cigognes ne commencent à nicher que lorsqu'elles entendent parler allemand » puis chez Hansi qui, au contraire, l'utilisa pour symboliser la revanche des pro-Français.

Entre légende et identité, l'image de la cigogne s'est peu à peu installée devenant finalement un véritable emblème pour l'Alsace. 

Serdeczny, Anton, « Le bec de la cigogne, déchiffrement de l'héritage d'un mythe », in Études rurales, n°188, 2011, p. 205-221 est disponible à la BNU sous la cote G.501.599.

Share this