BNU

Il y a deux cents ans, Napoléon, après avoir repoussé l'armée russe à la bataille de la Moskowa, faisait son entrée dans Moscou. L'Empereur des Français était alors au sommet d'une gloire qui, quelques semaines plus tard, fut ternie par le retour de Russie et la bataille de la Bérézina. Ces épisodes de l'épopée napoléonienne et bien d'autres font l'objet d'une acquisition récente de la BNU : L'Alsace napoléonienne 1800-1815 de Claude Muller. Dans cet ouvrage, l'historien alsacien revient sur la situation de la région durant cette période.

Jean-Antoine Gros (1771-1835), Le général Bonaparte au pont d'Arcole, le 17 novembre 1796Jean-Antoine Gros (1771-1835), Le général Bonaparte au pont d'Arcole, le 17 novembre 1796

Entre la dénonciation des milliers de victimes dans les romans d'Erckman-Chatrian et la fascination pour le mythe napoléonien, l'Alsace ne resta jamais indifférente à cette période de son Histoire. Au moment du bicentenaire de la campagne de Russie, il s'agit d'une bonne occasion de se plonger dans cette étude consacrée à la situation de la région au début du 19e siècle sur les plans économique, politique et religieux, et ce d'autant plus que la défaite de 1812 marqua le début d'une série de revers qui conduisit à l'invasion et à l'occupation de l'Alsace par deux fois, en 1814 puis en 1815.

Comprenant également un dictionnaire des Alsaciens qui se sont illustrés au service de Napoléon et une chronologie régionale, l'ouvrage de Claude Muller offre un bon tour d'horizon de cette période charnière pour l'histoire de l'Alsace.

Vive l'Empereur ! Claude MullerVive l'Empereur ! Claude Muller

Muller, Claude, L'Alsace napoléonienne 1800-1815, Strasbourg : l'ID édition, 2012, 300 p.

Share this