BNU

Le livre Private – Public fait partie de ces ouvrages qu'on feuillette tout d'abord pour leur originalité : des photos à demi collées aux pages du livre qui ressemble à un album de vacances intra-muros.

Private - PublicPrivate - Public

Ce petit livre rare, au tirage limité à 350 exemplaires, a été réalisé dans le cadre de la résidence de trois mois que Matthias Megyeri a faite au Centre européen d'actions artistiques contemporaines (CEAAC) de Strasbourg en 2010. Il s'insère dans un programme d'échanges destiné à des artistes plasticiens entre le Land du Bade-Wurtemberg et la DRAC Alsace. On ne sera donc pas étonné de voir les photographies encadrées par un texte de Sabine Knierbein, « Espaces publics ? Ambivalences dans la course à l'attention », en français et en allemand.

Private - PublicPrivate - Public

Matthias Megyeri n'est pas un inconnu. Né en 1973 à Stuttgart, il travaille comme artiste à Londres et à Stuttgart. La force de ses œuvres repose sur le questionnement permanent d'étranges circonstances, souvent cachées derrière le design d'objets du quotidien, communément considérés comme « normaux », ainsi que sur leurs effets psychologiques sur nous, les utilisateurs. Certaines de ses œuvres sont notamment présentées dans les collections permanentes du MoMA.

Private - PublicPrivate - Public

Dans le présent ouvrage, au gré de pages ouvertes au hasard, on trouve des paysages urbains pris en gros plan, de Strasbourg, de Budapest ou de Stuttgart : des murs de pierre, de béton tagué, de vitres opaques, de plaques métalliques, ou encore des affiches publicitaires appartenant à notre quotidien. Par un jeu subtil de petites photographies éphémères collées dessus à la manière dont est fabriqué le livre, l'artiste ouvre de petites lucarnes sur la masse et pose la question : dans quelle mesure notre espace public est-il réellement public ?

Private - PublicPrivate - Public

Share this