BNU

Sorti cette année aux Éditions du Net, l'ouvrage Les trottoirs de Strasbourg est un témoignage contemporain sur la prostitution dans cette ville. L'auteur, Denis Ponton, commandant de police en retraite, connaît bien le phénomène pour avoir été chef de la Brigade des mœurs de Strasbourg pendant de nombreuses années.

L'auteur revient tout d'abord sur son début de carrière à Strasbourg à la fin des années 70. Il y décrit un « milieu » alors local. Les filles sont originaires de la région et leurs souteneurs s’appellent « le beau Dédé », « Jacky le rouquin » ou bien encore « Gilbert le parrain », autant de noms qui pourraient prendre place dans des dialogues de Michel Audiard. Tout ce beau monde opère dans le secteur de la gare et est fiché par la brigade. Une centaine de filles sont alors recensées et chaque soir, une trentaine d'entre elles arpente le bitume. Une autre forme de prostitution alors courante, et plus difficile à contrôler, a lieu dans des bars à hôtesses. De cette époque, l'auteur semble garder une certaine nostalgie car, au fil des pages, le milieu évolue. De nouvelles nationalités font leur apparition sur les trottoirs de Strasbourg, au grand dam des « anciennes » : Tchèques, Bulgares, Albanaises, Russes, Moldaves, Serbes, Lituaniennes, autant de réseaux internationaux difficiles à démanteler par la police. De nocturne, la prostitution devient aussi diurne avec l'apparition de  « salons de massage ».

Filatures, planques, écoutes, arrestations de proxénètes, interrogatoires... ce livre est une plongée dans le quotidien de la brigade des mœurs. Il est fait d'histoires sordides, de meurtres, de viols, d'agressions mais aussi de moments profondément humains, de solidarité et d'aide aux victimes. Il nous montre aussi que la prostitution ne connaît pas les barrières sociales et se pratique aussi bien dans des hôtels miteux que dans des appartements de grand standing. En complément du  témoignage de Denis Ponton, on pourra lire également De la prostitution en Alsace, histoire et anecdotes, ouvrage collectif publié en 1997 qui revient lui aussi sur « le plus vieux métier du monde » dans notre région.

Denis Ponton, Les trottoirs de StrasbourgDenis Ponton, Les trottoirs de Strasbourg

Denis Ponton, Les trottoirs de Strasbourg

Share this