BNU

Imprimer

Décembre 2014 : La Parabole du vieil homme et du jeune

Outre de nombreux manuscrits, éditions imprimées ou gravures, l’exposition 1914, la mort des poètes présente une sélection de microéditions réalisées par des étudiants de la Haute école des arts du Rhin et du Master édition de l’Université de Strasbourg. Cet ensemble forme un écho contemporain aux textes écrits par Charles Péguy, Ernst Stadler et Wilfred Owen, les trois auteurs mis à l’honneur par l’événement.

Au sein de la remarquable production réalisée par les étudiants se distingue, par exemple, cette lecture par Pierre Chevalier, Adeline Paquet et Ariane Theillet d’un poème de Wilfred Owen, The Parable of the old man and the young / La Parabole du vieil homme et du jeune. Dans ce poème inspiré par l’épisode biblique du sacrifice d’Isaac par Abraham, le poète de guerre anglais détourne le texte originel pour le replacer dans le contexte de la Première Guerre mondiale. L’épilogue est plus tragique que dans l’Ancien Testament, puisqu‘Owen conclut :

Mais le vieil homme ne l’entendit pas ainsi et tua son fils

Et la moitié des enfants d’Europe un par un. 

La Parabole du vieil homme et du jeuneLa Parabole du vieil homme et du jeune

Cette opposition a inspiré l’illustration qui accompagne le texte dans cette édition ; le calme et la sérénité qui se dégagent de la représentation d’Abraham et d’Isaac se trouvent confrontés à la représentation crue des horreurs de la guerre, dans laquelle les fusillés se mêlent aux canons et aux victimes des affrontements.

La Parabole du vieil homme et du jeuneLa Parabole du vieil homme et du jeune

 

En savoir plus :

The Parable of the old man and the young, texte manuscrit numérisé par l’Université d’Oxford

Share this