BNU

Imprimer

Septembre 2016 : Lady Liberty

Organisée dans le cadre des Rencontres photographiques d’Arles avec la collaboration du Musée Bartholdi de Colmar, l’exposition Lady Liberty présente jusqu’au 11 septembre des photographies et des documents qui retracent l’accession au rang d’icône de la plus célèbre statue d’Auguste Bartholdi : la Liberté éclairant le monde plus connue sous le nom de Statue de la Liberté

Lady libertyLady liberty

Réalisée en grande partie grâce aux fonds conservés par l’institution colmarienne, cette exposition et son catalogue présentent, suivant un plan chronologique, les différentes étapes qui ont contribué à la naissance de la statue que nous connaissons. Auguste Bartholdi s’est, en effet, inspiré de l’Antiquité pour réaliser ses premières esquisses. Il dut ensuite faire face aux obstacles techniques liés à un tel projet, mais aussi à la question des financements. Ces étapes sont abondamment illustrées par les photographies des ateliers parisiens où furent coulées les diverses pièces du monument et par les étonnants témoignages des procédés mis en place pour récolter des fonds, comme la présentation grandeur nature de la torche de la statue lors d’expositions à Philadelphie ou à New York ou encore l’installation de la tête de Liberté sur la Champ de Mars à Paris lors de l’exposition universelle de 1878. 

Pierre Petit, Ateliers Gaget Gauthier & Cie, construction de la Statue de la Liberté, Paris, 1881-1884.: Tirage sur papier albuminé, 25.7x33.4cmPierre Petit, Ateliers Gaget Gauthier & Cie, construction de la Statue de la Liberté, Paris, 1881-1884.: Tirage sur papier albuminé, 25.7x33.4cm

Suivent ensuite plusieurs chapitres consacrés au transfert de la statue et à son édification sur Liberty Island puis à la manière dont sa silhouette s’inscrivit petit à petit dans l’imaginaire collectif mondial. La Statue de la Liberté devenant le sujet de cartes postales, affiches publicitaires et de multiples gadgets. Elle entre ensuite définitivement dans l’imaginaire collectif lors des deux guerres mondiales, la propagande alliée l’élève alors au rang de symbole de la liberté défendue par leurs troupes. Enfin après 1945, la statue soumise aux attaques de monstres gigantesques, d’ouragans, d’extraterrestres ou aux aléas d’un monde parallèle, comme dans la Planète des singes, devient non seulement l’image du monde libre mais aussi d’une certaine manière de notre civilisation : de ses idéaux et parfois de leurs contradictions. 

Caricature de Frederick Burr Opper, Laissons la Statue de la Liberté gagner ses coûts de construction grâce à la publicité,: Puck Magazine, 1er avril 1885Caricature de Frederick Burr Opper, Laissons la Statue de la Liberté gagner ses coûts de construction grâce à la publicité,: Puck Magazine, 1er avril 1885

Pour en savoir plus : 

Lady Liberty sous la direction de Lucie Lebart et de Sam Stourdzé.

Le livre est présenté dans l’espace des nouveautés alsatiques au niveau 5.

Share this