BNU

Connu notamment pour ses illustrations de plusieurs œuvres de Jules Verne, Victor Hugo ou Erckmann-Chatrian, Théophile Schuler est également l'auteur d'un admirable et très novateur alphabet illustré, publié par l'éditeur J. Hetzel en 1868 dans Le premier livre des petits enfants. La BNU possède, sous la cote B.12.290, un exemplaire de la seconde édition (1878) de cet ouvrage dont l'histoire éditoriale mérite d'être racontée.

L alphabetL alphabet


Une page introductive présente l'originalité de la démarche de l'illustrateur : « Ils [Nos petits lecteurs] ne tarderont pas à remarquer que, grâce à l'ingénieuse habileté de sa composition, Monsieur Théophile Schuler est parvenu à montrer et à cacher dans chacune de ses originales compositions une lettre de l'alphabet. M. Schuler est parti de cette idée que toutes les lettres existent dans la nature, et que sans violenter les choses ni tourmenter les créatures, les unes et les autres bien agencées, pouvaient donner toutes les formes des lettres dont se composent notre alphabet. Ce tour de force accompli par un artiste d'un grand mérite aura pour résultat de charmer leurs regards et en même temps d'exercer leur sagacité, en faisant de chaque image comme une sorte de petite énigme renfermant la forme de la lettre à retrouver dans la position des choses ou dans le mouvement des personnages." Suivent 25 illustrations pleines pages accompagnées chacune d'un quatrain.  Le résultat est tel qu'il fait dire à un commentateur (1) : « Dans l'abécédaire de Schuler, la lettre est là sansy être, dans une indétermination parfaite du mode de lecture à adopter, confondant écriture et dessin ».

L'alphabet de Schuler invite à voir les lettres dans les images de la vie quotidienne d'un milieu rural bien typé  : le pressoir, le garde champêtre, la schlitte, la lessive, les gardeurs d'oie, le ferrage des chevaux, les rémouleurs... : autant de scènes qui montrent l'enracinement de l'artiste dans sa région natale et son vif intérêt pour les gens humbles de la campagne.

L'abécédaire de Théophile Schuler rencontre rapidement un grand succès et dès 1871, il paraît aux Etats-Unis sous le titre :  Letters Everywhere: Stories And Rhymes For Children. A cette occasion, Théophile Schuler illustre la lettre W qui n'était pas présente dans l'édition française (2). Le premier livre des enfants est à nouveau édité en français en 1878, toujours sans l'illustration de la lettre W. Son intérêt est resté tel qu'il a fait l'objet d'une réédition colorisée en 1978 chez Gallimard, dans la collection Enfantimages, sous le titre Devinez l'alphabet, un alphabet en français au grand complet cette fois. 

Les dessins, croquis, esquisses, essais, ayant servi à Théophile Schuler pour l'édition
de son alphabet sont conservés par la Société des Amis des Arts et des Musées de Strasbourg. Ils feront l'objet d'une présentation à l'automne prochain au Musée Tomi Ungerer. Un rendez-vous à ne pas manquer !


A consulter sur le web :
Un article sur les abécédaires de  l'éditeur J. Hetzel, paru en 2008 dans la Revue de la BnF : Hetzel, album et abécédaire par Marie-Pierre Litaudon : accessible ici.

L'édition numérisée de la traduction américaine  : accessible ici.

(1) Litaudon Marie-Pierre. Voir son article paru dans  La Revue de la BnF.
(2) Le W a pendant longtemps été considérée comme une lettre uniquement employée en français pour écrire un certain nombre de mots empruntés aux langues des peuples du Nord dont elle provient (Grévisse).

Share this