BNU

Imprimer

Octobre 2012 : Quand fumer alimentait la propagande

Durant la Seconde Guerre mondiale, la propagande nazie a utilisé de nombreux moyens pour dénoncer les agissements de son ennemie mortelle : le Royaume-Uni. Une acquisition récente de la BNU vient encore démontrer que le ministère dirigé par Goebbels usait de nombreux stratagèmes afin d'agir quotidiennement sur les esprits des Allemands.

L'ouvrage Raubstaat England édité par le Cigaretten-Bilderdienst de Hambourg était en effet destiné à collecter les images de propagande distribuées avec les paquets de cigarettes. Le texte contenu dans le livre a été rédigé par un professeur de Berlin et les bibliothèques de la capitale du Reich ont fourni les éléments iconographiques nécessaires.

Eine Hochzeit in PlutokratenkreisenEine Hochzeit in Plutokratenkreisen

Il s'agit d'un exemple intéressant de diffusion de la propagande nazie, car jusqu'à présent la BNU ne disposait que de la version « nue » de l'ouvrage, c'est-à-dire sans les imagettes destinées à le remplir au fur et à mesure de l'enrichissement de la collection. Avec cette acquisition récente, il sera désormais possible de disposer de la version complète, et ainsi de comparer les deux versions. Les images sont d'autant plus parlantes qu'elles ont été sélectionnés avec soin dans le but d'instiller la haine de la « perfide Albion ».

Ce volume paru en 1941, lorsque les Anglais étaient les derniers à se battre contre l'Allemagne nazie, reprend des thèmes chers à l'anglophobie, des thèses qui avaient déjà été développées par Adolf Hitler lui-même, dans Mein Kampf. L'auteur y dénonce le prétendu pillage opéré par l'Empire britannique sur ses colonies. Le capitalisme anglo-saxon est considéré comme une ploutocratie forcément contrôlée par des Juifs. De fait, l'Angleterre est présentée comme une « nation parasite » qui se nourrirait du pillage des richesses produites par les autres.

England und Frankreich teilen sich die WeltEngland und Frankreich teilen sich die Welt

Dans cette histoire revisitée, l'auteur prend soin de souligner par exemple que l'Angleterre se serait vengée de Napoléon en l'exilant à Sainte-Hélène et en le soumettant aux vexations d'Hudson Lowe alors que se sont les Allemands qui l'auraient définitivement vaincu. D'autres pages entendent démontrer que les colonies anglaises seraient soumises à des exactions et à une exploitation immodérée de leurs ressources. Plus loin, on apprend que le Royaume-Uni ne serait entré en guerre contre l'Allemagne en 1914 que par crainte de voir s'affaiblir sa puissance commerciale. Un chapitre est d'ailleurs consacré aux « méfaits » commis dans les colonies allemandes confisquées par les Anglais après 1919.

L'ouvrage appelle à lutter pour mettre fin à la ploutocratie anglaise qui pillerait le monde entier, seul le nazisme pouvant permettre l'avènement d'un socialisme et d'un ordre nouveau pour le monde.

Ce livre témoigne de la présence de la propagande dans tous les aspects du quotidien. Il souligne les moyens mis en œuvre par les nazis afin de convaincre la population allemande et de démontrer le danger qu'aurait représenté l'Empire britannique.

Raubstaat EnglandRaubstaat England

 

Lewalter, Ernst, Raubstaat England, Hamburg-Bahrenfeld : [s.n.], [1941], 129 p.

 

Jérôme Schweitzer.

Share this