BNU

Imprimer

Octobre 2014 : Arbre généalogique de la famille Lefort (MS.1.049)

Réalisé à Strasbourg, ce bel arbre généalogique1 daté du 31 janvier 1769 présente l’union de Pierre-Frédéric von Lefort (1716-1763) et de son épouse Karoline von Falkenhayn, leurs ascendances respectives ainsi que leurs sept enfants. Par leur fille Louise von Lefort (1758-1801) qui épousa Frédéric de Maucler (n°4 de l’arborescence), la famille von Lefort est apparentée au fameux comte Ferdinand von Zeppelin (1838-1917).

Arbre généalogique de la famille LefortArbre généalogique de la famille Lefort

Ce grand parchemin (75 x 73 cm) a appartenu un temps à Frédéric Louis Hammer (le gendre du naturaliste Jean Hammer), d’après les mentions figurant au dos du document : « Bibliotheca Hammeriana », puis « Dono auttoris (sic) 1825 ». Par quel auteur le don aurait-il été effectué quelques 56 ans après sa production ? Toujours est-il qu’en 1895 ce parchemin a initialement été coté Als 392 (sans indication de provenance) dans le premier catalogue des manuscrits et dessins réalisé par Karl August Barack, directeur de la bibliothèque à l’époque.

L’arbre généalogique présente un point commun avec un manuscrit conservé dans le fonds patrimonial de la Médiathèque Malraux, à savoir le diplôme de noblesse qui fut accordé le 31 octobre 1758 à Pierre-Frédéric von Lefort, « capitaine de cavalerie au service de la France », par l’empereur François Ier du Saint-Empire (cote MS.929). 

Né à Paris le 17 mai 1716, le baron von Lefort est décédé à Strasbourg le 13 mars 1763, à l’âge de 46 ans. Il s’est marié à Strasbourg en 1753 avec Karoline Anton von Falkenhayn (1726-1783), dont la famille , installée en Alsace au 17e siècle, était originaire de Silésie ou de Misnie2. Fils de Jean von Lefort, ambassadeur du roi de Pologne à Dresde (1685-1729), P.-F. von Lefort entra au service de la Saxe en 1733. Sur les conseils du maréchal de Saxe, il passa au service de la France en 1748. Lieutenant-colonel aux volontaires de Saxe, puis mestre de camp au régiment Royal-Allemand en 1756, brigadier le 1.3.1760, il fut réformé la même année3.

Gisela Bélot

----------

1. Le document est consultable sur le site de la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux

2. Lehr, Ernst : L’Alsace noble, Paris, Strasbourg, 1870 (t. 2, p. 159-161, pl. de blasons) : Notice sur la famille Falkenhayn.

3. Fédération des sociétés d'histoire et d'archéologie d'Alsace : Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne (NDBA), Strasbourg, 1982-2003


Share this