BNU

Parallèlement aux riches fonds de papyrus, la BNU abrite également des collections de documents antiques sur d'autres supports. Il s'agit tout d'abord d'une très importante collection d'ostraca, qui compte 4958 documents écrits sur des fragments de terre cuite, mais aussi sur pierre calcaire, ou encore sur os. Cette collection est classée par langues ou écritures :

  • en arabe : 9 (parfois sur os),
  • en araméen : 6, en copte : 624,
  • en démotique : 2038, en grec :1923,
  • bilingues grec-démotique : 100,
  • en hiératique : 251,
  • en une écriture non identifié : 7.

Ostraca démotique: © BNU – JPROstraca démotique: © BNU – JPR


Ce sont donc les documents en langue égyptienne qui dominent cette collection de documents généralement très modestes, mais parfois très vénérables par leur contenu, comme cette plus ancienne version écrite conservée d'un « je vous salue Marie » en langue grecque.

Une inscription ressemblant aux ostraca mais qui n'en est pas figure sur une grande jarre appelée par les allemands qui l'ont éditée « Krug B » La stèle  « A » étant conservée à Berlin. Il s'agit d'une inscription funéraire écrite à l'encre sur un monument en poterie. L'ensemble est bien-sûr à l'état de fragments.

Share this