BNU

Imprimer

L'établissement

Le Centre régional Alsace du Sudoc-PS

Le réseau Sudoc-PS (Système universitaire de documentation des publications en série) compte 3400 bibliothèques, réparties dans 32 centres régionaux.

Relations internationales

L'histoire de sa création, la nature même de ses collections ont participé sensiblement au dynamisme de la BNU dans le domaine des relations internationales. Sa situation actuelle dans la capitale de l’Europe et au sein d’une région marquée par les problématiques transfrontalières renforce encore cette vocation.

Association des Amis de la BNU

L'Association des Amis de la BNU (AABNU) a vocation à réunir l'ensemble des personnes (grand public, usagers, institutions, professionnels des bibliothèques et de la documentation) qui souhaitent participer au développement de ce grand établissement public, seconde bibliothèque de France.

Le mécénat

Seconde bibliothèque de France avec des collections spécialisées uniques (collections égyptologiques, manuscrits de la mystique rhénane par exemple) et bibliothèque européenne de recherche, la BNU est un établissement documentaire phare au niveau régional, national et international. 

Missions

Etablissement public national, seconde bibliothèque de France, la Bibliothèque nationale et universitaire affirme une triple vocation territoriale : régionale, nationale et internationale.

Les partenaires

La BNU est placée sous la tutelle du  Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Fortement tournée vers son environnement politique, scientifique, culturel et associatif, la BNU a, depuis toujours, compté de nombreux partenaires pour mener à bien ses actions.

Histoire

La création

 Avant 1870, Strasbourg était déjà considérée comme la seconde ville du livre en France pour le nombre d'ouvrages conservés, avec, notamment, les bibliothèques du Séminaire protestant et de la Ville de Strasbourg, toutes deux rassemblées au Temple-Neuf.
Au cours de la guerre franco-prussienne de 1870, Strasbourg est assiégée et bombardée. Dans la nuit du 24 au 25 août 1870, le Temple-Neuf, incendié, est détruit et avec lui la totalité des collections qui s'y trouvaient.

 
Share this