BNU

La BNU est membre de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA). Créée en 1927, l'IFLA comprend plus de 1 500 membres institutionnels et associatifs issus de plus de 150 pays du monde entier. Porte-parole des bibliothèques dans le monde, l'IFLA a le statut d'observateur accrédité auprès d'organismes tels que l'Organisation des nations unies, l'UNESCO, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ou encore le Bouclier bleu. 

Frédéric Blin, directeur de la conservation et du patrimoine de la BNU, est membre du comité permanent de la section « Livres rares et collections spéciales » de l'IFLA.

En 2014, la BNU a accueilli une conférence satellite de l’IFLA, intitulée Copyright and beyond: Libraries in the public sphere, organisée par l'association EBLIDA. 

  Logo de l'IFLALogo de l'IFLA        

 

 

 

 

 

 

Consciente de l'importance stratégique de la question des licences et du droit d'auteur aujourd'hui, elle est membre d’EBLIDA (Bureau européen des associations de bibliothèques, de l'information et de la documentation) depuis 2017. Cette fédération, dont l'objectif fondamental est de préserver, pour tous les services de bibliothèques, d’archives et de documentation, la possibilité de procurer à tous les citoyens un accès libre et égal à l’information, mène une action de veille et de lobbying auprès des instances européennes et s’est notamment emparée des questions de droits d’auteur.

En mai 2018, la BNU a accueilli la conférence annuelle d’EBLIDA, intitulée pour cette année Libraries bridging borders – Le bibliothèques relient les frontières

340

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La BNU est membre de la Ligue européenne des bibliothèques de recherche (LIBER) et prend régulièrement part aux travaux de cette association. Fondée en 1971 et placée sous la protection du Conseil de l'Europe, LIBER regroupe aujourd’hui plus de 400 membres (bibliothèques et institutions de coopération dans le domaine de la documentation) dans 40 pays en Europe et au-delà. Son objectif est de favoriser la conservation et la promotion du patrimoine européen, de développer les compétences professionnelles de ses membres et d’encourager la normalisation, notamment dans le domaine de l’informatique documentaire. Depuis 2002, LIBER s’est également dotée d’une fonction de développement stratégique, qui se matérialise par l’élaboration de plans pluriannuels, dont le dernier couvre la période 2018-2022. Voir le projet d'établissement 2018-2022.

Logo de LIBERLogo de LIBER 

 

 

 

 

 

 

 

La BNU est aussi membre du CERL, consortium fondé en 1992 et qui regroupe les grandes bibliothèques de recherche au niveau européen. Son but est de mettre en commun ressources et expertise de ces bibliothèques afin de promouvoir un meilleur accès, de meilleures conditions d’exploitation et de conservation du patrimoine écrit européen.

342

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, la BNU est membre actif d’autres associations internationales spécialisées sur une thématique ou une aire géographique particulières, parmi lesquelles on peut citer BETH pour les sciences religieuses, ou encore Bibliotheca baltica pour les études liées à l’espace baltique. Christophe Didier est, au titre de la BNU, membre du bureau de Bibliotheca baltica.

343

Share this