BNU

Imprimer

Le serpent qui se mord la queue, aussi appelé Ouroboros, était déjà utilisé par les premiers alchimistes gréco-égyptiens.

Le serpent qui se mord la queue, aussi appelé Ouroboros, était déjà utilisé par les premiers alchimistes gréco-égyptiens. Il symbolise l’unité cosmique de l’œuvre, qui n’a ni commencement ni fin.
Share this