BNU

Le projet s'est construit autour de dix objectifs principaux :

1. Mise en sécurité du bâtiment et des collections.

2. Extension des surfaces afin d'atteindre 30 000 m² (sur les 3 sites : République, Fischart, Joffre) : augmenter la capacité de stockage de l'établissement et préparer l'accroissement des collections pour les prochaines années en passant de 56 à 81 kilomètres de linaires de rayonnages.

3. Augmentation du nombre d'ouvrages en libre accès. Avant le démarrage des travaux,  c'étaient 30 000 documents qui étaient librement accessibles, en 2014, le but est de proposer 200 000 ouvrages en libre accès.

4. Accroissement du nombre de places assises. Jusqu'alors le public disposait d'environ 500 places de travail ; en 2014, la BNU pourra en proposer jusqu'à 750.

5. Rationalisation des services au public en particulier par le regroupement de toutes les salles de lecture sur le seul site République, les autres bâtiments (rue Joffre et rue Fischart) demeurant des espaces de stockage, d’ateliers et de bureaux.

6. Modernisation des pratiques professionnelles, en particulier en employant des technologies performantes (RFID, par exemple).

7. Mise en valeur du patrimoine en créant des réserves visitables par le public et
en restituant sur un niveau de l’aile est du bâtiment l’aspect des magasins à l’ouverture de la bibliothèque (1895) et sur un autre niveau la configuration des magasins à la veille des travaux.

8. Garantie de meilleures conditions de conservation pour tous les documents avec des choix énergétiques relevant du développement durable (géothermie, usage modérée de la climatisation)

9. Développement d'outils d'action culturelle : création d'une salle d'exposition de 500 m² et d'un auditorium de 142 places, accessibles même en dehors des horaires de services de bibliothèque.

10. Valorisation urbanistique de l’ensemble du quartier (le bâtiment de la place de la République est l'un des fleurons de l'architecture wilhelminienne à Strasbourg) et contribution au projet de classement de cette partie de la ville au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Share this