BNU

Les espaces intérieurs du bâtiment de la place de la République ont changé d'aspect depuis 1895. Après la Première Guerre mondiale, les espaces ne sont pas modifiés et conservent la décoration impériale. C'est à la suite de la Seconde Guerre mondiale et du bombardement de Strasbourg le 25 septembre 1944 que les espaces ouverts au public seront largement remaniés selon une approche fonctionnaliste.

Au milieu des années 1950, les travaux de restructuration, menés par l'architecte strasbourgeois François Herrenschmidt sont achevés. Les espaces ouverts au public changent radicalement de visage : les travaux ont notamment conduit à une réfection et une modernisation du hall d’entrée et à la surélévation de la salle de lecture de deux niveaux pour aménager des surfaces de magasins supplémentaires.
Par ailleurs, aux étages des magasins périphériques, en utilisant la technique des structures autoportantes traversant tous les niveaux de planchers, pour doubler la capacité de stockage, des travées d'étagères Strafor sont intercalées entre les étagères de modèle Lipman installées à l'origine.


D’autres réaménagements intérieurs interviendront au cours de la seconde moitié du 20e siècle, parfois à la suite d'incidents comme pour le dôme qui a connu plusieurs dommages au cours de cette période, notamment la destruction d’une grande partie de la verrière lors de l’orage de grêle du 11 août 1958.


En 1992, l'organisation des salles de lecture est modifiée et une restructuration intervient sur le premier étage et le rez-de-chaussée.


Les restructurations successives ainsi que le système d’étagères autoportantes rendent le bâtiment très fragile en cas d’incendie. La question de la sécurité du public et des collections est posée : un avis défavorable d'exploitation est donné par la Commission de sécurité en date du 12 juin 2008 (motif : insuffisance de stabilité au feu du bâtiment).


Différentes études avaient été conduites dès la fin des années 1990 pour déboucher sur un « Programme général » validé par le Conseil d'administration de la BNU le 25 juin 2005. En décembre 2005, après l’examen de 67 dossiers de candidature, quatre équipes d'architectes sont retenues pour participer au concours d’architecture.


Le 20 juin 2006, sur proposition d’un jury technique, le recteur Gérald Chaix désigne l'équipe lauréate : l'Agence Nicolas Michelin et Associés (ANMA) remporte le concours.

 

Vue en coupe historique du bâtiment place de la République (1895): © BNUVue en coupe historique du bâtiment place de la République (1895): © BNU

 

> le dépliant BNU Nouvelle: version française, version allemande, version anglaise

Share this