BNU

Imprimer

Relations internationales

Relations internationales 

L'histoire de sa création, la nature même de ses collections ont participé sensiblement au dynamisme de la BNU dans le domaine des relations internationales. Sa situation actuelle dans la capitale de l’Europe et au sein d’une région marquée par les problématiques transfrontalières renforce encore cette vocation.

Aujourd'hui, la BNU est engagée dans des partenariats et des réseaux à l'international, permettant la mise en place de projets scientifiques et culturels ambitieux autour de ses collections, de leur valorisation et de leur accès. L’action internationale de la bibliothèque repose sur les piliers suivants :

La participation à des expositions, colloques, programmes de numérisation, événements professionnels internationaux constitue autant d’occasions d’échanges avec des institutions scientifiques et culturelles étrangères, débouchant en général sur une coopération de long terme. 

En interne, l’action internationale de la BNU est pilotée par un comité ad hoc, mis en place au début de 2018 et placé sous la responsabilité de Christophe Didier.

Parallèlement, au niveau du site alsacien, s’est constitué en 2017 un groupe de travail réunissant les responsables Relations internationales des établissements associés à l’Université de Strasbourg. Il a pour but de mettre sur pied des actions de site communes et coordonnées, et impliquant tous les partenaires.

Délégué aux relations internationales : Christophe Didier.

Institutions internationales

La BNU est membre de la Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques (IFLA). Créée en 1927, l'IFLA comprend plus de 1 500 membres institutionnels et associatifs issus de plus de 150 pays du monde entier. Porte-parole des bibliothèques dans le monde, l'IFLA a le statut d'observateur accrédité auprès d'organismes tels que l'Organisation des nations unies, l'UNESCO, l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) ou encore le Bouclier bleu. 

Frédéric Blin, directeur de la conservation et du patrimoine de la BNU, est membre du comité permanent de la section « Livres rares et collections spéciales » de l'IFLA.

En 2014, la BNU a accueilli une conférence satellite de l’IFLA, intitulée Copyright and beyond: Libraries in the public sphere, organisée par l'association EBLIDA. 

Europe centrale et orientale

La BNU est tournée vers les pays d'Europe centrale et orientale, lieux traditionnels de contacts avec l’aire culturelle germanique, et vers la Russie, retrouvant ainsi des liens historiques qui trouvent leurs origines dans la reconstruction de ses fonds à partir de 1871, où ces aires géo-culturelles étaient évidemment bien représentées. 

L’Europe centrale et orientale est un axe important du nouveau dispositif CollEx, au sein duquel la BNU a obtenu un label d’excellence sur les questions européennes. Dans ce cadre, elle développe une politique scientifique qui englobe deux sous-axes, celui de l’Europe du Nord (incluant les pays de l’espace baltique) et celui de l’Europe médiane.

Parallèlement, au niveau du groupe de travail réunissant les responsables Relations internationales des établissements associés à l’Université de Strasbourg, lequel souhaite mettre sur pied des actions de site communes et coordonnées, les premières pistes d’actions, à partir de 2019, s’orienteront vers l’Europe centrale et orientale, et plus particulièrement vers la Pologne et la Roumanie.

 

Pour la BNU, un axe important est aussi constitué par le partenariat avec la bibliothèque de l’Académie hongroise des sciences (MTAK), Une convention a été signée en 2015, qui prévoit échanges de publications et de fichiers numériques, coopération scientifique, échanges d’information et de savoir-faire et mise en place de projets culturels.
La MTAK est ainsi associée au projet d’exposition prévue à la BNU pour 2019 sur la cartographie (Hors du monde : la carte et l’imaginaire).

Monde balte et Lettonie

La BNU a signé le 22 décembre 2011 une convention de partenariat avec la Bibliothèque nationale de Lettonie (LNB - Latvijas Nacionala Biblioteka).

Entrée dans l’Europe en 2004, la Lettonie a connu récemment un calendrier politique et culturel intense : passage à l’euro en janvier 2014 ; Riga, capitale européenne de la culture en 2014 ; présidence du Conseil de l'Union européenne de janvier à juin 2015.

Espace rhénan et aire germanique

La BNU est, depuis 1992, membre de la section des bibliothèques de la Confédération européennes des universités du Rhin supérieur (EUCOR), avec la Badische Landesbibliothek de Karlsruhe et les bibliothèques universitaires de Karlsruhe, Fribourg-en-Brisgau, Bâle, Strasbourg et Mulhouse. Les objectifs de ce réseau s’inscrivent désormais dans le cadre du nouveau GECT (Groupement européen de coopération territoriale) EUCOR – Le campus européen. Le but reste de favoriser les actions communes entre bibliothèques et de développer les projets transfrontaliers. Parmi les sujets à l’étude : carte de lecteur commune, harmonisation des services à la recherche, échanges et formation des personnels, projets scientifiques et culturels…

- Exemple de collaboration : le numéro 8 de La Revue de la BNU consacré aux savoirs du Nord résulte de journées de travail organisées dans le cadre d’EUCOR en 2012 et 2013.

344

 

 

Une relation privilégiée s’est nouée avec la Württembergische Landesbibliothek de Stuttgart (WLB - Bibliothèque régionale du Wurtemberg) : les actions communes de partenariat ont commencé en 2003, avec l’exposition Impressions d’Europe

Une convention a été signée le 12 novembre 2008, soulignant la volonté des deux établissements de coopérer activement pour le partage de l'information professionnelle, la concertation en matière d'action culturelle, la réalisation d’événements culturels et de projets scientifiques communs. 

 
Share this