Peu connus du grand public, les livres d’amitié sont les ancêtres des albums de poésie de notre enfance et préfigurent les réseaux de sociabilité actuels, inscrits dans le sillage de Facebook.

Le livre d’amitié (liber amicorum en latin), Poesiealbum (album de poésie en allemand) ou encore livre d'amitié, est un carnet personnel où l'on recueille des dessins, photographies et mots d'amis. Il s'agit d'un livre au format spécifique, traditionnellement emporté au cours d’un voyage ; les amis y laissant à cette occasion une dédicace et/ou un témoignage d’affection.

Livres d'amitiésLivres d'amitiés

Une tradition ancienne

Apparus dans les universités allemandes au XVIe siècle, les premiers carnets d’étudiants sont remplis par leurs professeurs et leurs condisciples et fixent pour cinq siècles les règles du genre : on y note le lieu et la date de l’inscription et l’on choisit également d’inscrire pour son ami une sentence chargée d’un message religieux, d’une citation d’auteurs antiques ou d’un hommage. Bientôt répandus dans toute l’Allemagne, les livres d’amitié témoignent de l’essor et du dynamisme de la Réforme. Ils sortiront progressivement du monde universitaire pour conquérir la noblesse, tandis que leurs pages se couvrent de blasons retraçant les réseaux et alliances des grandes familles. Au XVIIIe siècle, la pratique du livre d’amitié se démocratise et l’on peut y suivre le parcours d’artisans, de compagnons ou encore d’artistes. Témoins privilégiés du courant sensible de la fin du XVIIIe siècle, leurs dessins reflètent la sacralisation de l'amitié à laquelle sont à présent dédiés temples, autels et couronnes. Au XIXe siècle, les jeunes filles y insèrent des broderies, pétales de fleurs séchées, mèches de cheveux tressés, dessins découpés ou encore des miniatures, puis, les livres d’amitié sont progressivement réservés aux enfants et se parent de chromos avant d’être réinterprétés par les jeunes artistes contemporains.

Livres d'amitiéLivres d'amitié

Un témoignage patrimonial à  (re)découvir

Aujourd’hui, plus de trois cents institutions allemandes conservent des livres d’amitié, constituant à ce jour le foyer de plus important de livres d’amitié en Europe. Werner Wilhelm Schnabel, professeur d’université à Erlangen, a recensé, dans son Repertorium Alborum Amicorum (R.A.A.) l’ensemble des établissements conservant ces précieux manuscrits à l’échelle du globe, soit 720 répartis dans 25 pays.

Un genre largement présent à Strasbourg et en Alsace

À l’échelle nationale, la Bibliothèque nationale de France (BnF) conserve de véritables trésors remontant, pour les plus anciens notamment, aux origines du genre. Mais une importante collection de livres d’amitié se trouve également à Strasbourg, en particulier à la bibliothèque de la Société des amis des Arts et des Musées de Strasbourg (SAAMS). Riche de cent vingt-quatre livres d'amitié, rédigés essentiellement en français et en allemand et datant de la toute fin du XVIe siècle et du début du XIXe siècle, ce fonds provient principalement de la collection du professeur Gustave Moeder.

Le fonds des alba amicorum de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg (BNU) compte quant à lui une soixantaine de volumes, constitué principalement d'albums strasbourgeois et alsaciens, dont les plus anciens datent du XVIe siècle. Si ce fonds fait la part belle aux milieux académiques, en présentant à la fois des livres d'amitié de professeurs et d'étudiants, il comprend également quelques albums féminins, ceux de grandes familles nobles alsaciennes, d'un raffinement rare. Car, si les livres d'amitié sont, pour partie, des miroirs de la culture savante européenne ils sont aussi et surtout les témoins des pratiques culturelles et sociales des époques qui les ont vus apparaître.

La tradition du liber amicorum existe toujours, notamment en Allemagne. Actuellement, des réseaux sociaux comme Facebook, peuvent être considérés comme des avatars modernes du livre d’amitié. À ce titre, le projet scientifique lancé en 2015 par la BNU, en collaboration avec la Bibliothèque Scientifique Numérique (BSN5), conduit à la numérisation, au catalogage sur Calames (Catalogue en ligne des archives et des manuscrits de l'enseignement supérieur) puis à la mise en ligne des livres d’amitié sur Gallica et Numistral.

Une exposition franco-allemande met en lumière ces trésors patrimoniaux à travers une sélection d’environ deux-cents livres d’amitié, dessins et objets venus de toute l’Alsace et de la Württembergische Landesbibliothek (WLB) de Stuttgart, sans oublier paris, Den Haag ou Uppsala et qui retracent la genèse et le développement d’une pratique, miroir de cinq-cents ans d’amitiés où d’illustres inconnus côtoient de grands personnages.

 

Une exposition

Une exposition dédiée à cette pratique se déroulera à la BNU du 30 novembre 2016 au 12 février 2017 :
Alter ego. Amitiés et réseaux du XVIe au XXIe siècle

 

Logo SAAMSLogo SAAMS  Logo WLBLogo WLB

 

 

Share this