Les collections antiques de la BNU sont riches de plus de 10 000 documents et objets archéologiques divers. Ce sont avant tout les collections de papyrus et d'ostraca qui en font l'importance, mais d'autres ensembles s'y articulent : les collections de documents en écriture cunéiforme, les objets antiques (lampes à huile, sceaux, statuettes, etc.), souvent porteurs de signes écrits, ou encore les étiquettes de momies. Si l'Egypte a fourni les ensembles les plus nombreux, par l'action du « cartel allemand des papyrus » entre 1899 et 1912 (Deutsches Papyrus Kartell), le Moyen-Orient est aussi représenté, notamment par la collection de tablettes d'argile porteuses d'inscriptions mésopotamiennes. Cette collection, qui est la seule à être entièrement publiée, a fait l'objet d'une première campagne de numérisation complète. Les collections papyrologiques, encore en grande partie inédites, feront l'objet de campagnes ultérieures. L'objectif est de donner aux internautes une vue sur ces richesses et aux chercheurs de nouveaux matériaux d’étude.

Papyrus d'Empédocle: Fragment sur papyrus "De la Physique" d'Empédocle d'Agrigente (Ve s. av. J.-C.) du Ier s. ap. J.-C.Papyrus d'Empédocle: Fragment sur papyrus "De la Physique" d'Empédocle d'Agrigente (Ve s. av. J.-C.) du Ier s. ap. J.-C.  Ostracon grec: Chairetismos (salutation angélique) suivi d'une prière à la Vierge, VIe s. ap. J.-C., Haute Egypte.Ostracon grec: Chairetismos (salutation angélique) suivi d'une prière à la Vierge, VIe s. ap. J.-C., Haute Egypte.

A consulter :

  1. Les documents cunéiformes

L'histoire de la collection de tablettes cunéiformes de la BNU débute en 1912 : 380 documents en écriture cunéiforme ont été acquis sur le marché des antiquités en Egypte, par Carl Frank, auteur de la première publication partielle du fonds. En 1970, 92 tablettes provenant du Pr. F. Kocher s'y sont ajoutées, ainsi que quelques apports annexes, portant à 489 le nombre des documents. Cette collection est une des plus importantes de France.

La numérisation de la collection de la BNU a été effectuée en 2010 et 2011 dans le cadre du programme de recherche international Cuneiform digital library initiative (CDLI - http://cdli.ucla.edu/), piloté par la Fondation Andrew W. Mellon (Etats-Unis) et le Max-Planck- Institut pour l’histoire des sciences (Allemagne), visant à numériser et à diffuser l’intégralité des collections de documents en écriture cunéiforme conservés dans le monde.

 

La collection de documents en écriture cunéiforme de la BNU est aujourd’hui consultable sur le portail de la CDLI : http://cdli.ucla.edu/collections/strasbourg/bnus_fr.html

Share this