La ville brûlée

Conférence/débat / Histoire
-

Dans le cadre de la Quinzaine culturelle iranienne.
 

La ville brûlée

Shahr-e Soukhteh, qui signifie « ville brûlée », est situé à la jonction de routes commerciales de l’âge du bronze traversant le plateau iranien. Les vestiges de la ville en briques de terre crue représentent l’émergence des premières sociétés complexes dans l’est de l’Iran. Fondée vers 3200 av. J.-C., la ville fut habitée au cours de quatre principales périodes jusque vers 1800 av. J.-C. au cours desquelles se développèrent plusieurs quartiers distincts de la ville. Ils comprennent une aire monumentale, des quartiers résidentiels, des quartiers d'artisans et une nécropole. Un changement du lit du cours d’eau et un changement climatique ont conduit à l’abandon de la ville au début du second millénaire avant notre ère. Les structures, la nécropole et le grand nombre d’objets importants mis au jour lors de fouilles et leur bon état de conservation dû au climat sec du désert font de ce site une source riche d’informations sur l’émergence de sociétés complexes et sur les contacts entre elles au troisième millénaire avant notre ère.

Avec le professeur Nader Nasiri-Moghaddam, directeur du Département d'études persanes de l’Université de Strasbourg, et le réalisateur Nasser Pooyesh.

Mardi 22 mars 2022 à 18h30 | Auditorium 1er étage | Entrée libre, sur réservation

Réservez