Nuit des musées 2020

Manifestation annuelle
-

À l'occasion de la nuit européenne des musées, de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes partout en France et en Europe de la tombée de la nuit jusqu'à minuit. Visites commentées et éclairées, parcours ludiques, ateliers, projections, dégustations, spectacles vivants, animations exceptionnelles donneront à vivre à un large public une expérience du musée à la fois conviviale et ludique. La Bnu y participe aussi ! 

Visite | Les manuscrits et incunables

Les réserves de la Bnu ouvrent leurs portes pour un voyage passionnant a travers l’histoire du livre.

A l’intérieur des chambres fortes sont en effet conservés plus de 7000 manuscrits, dont environ 700 manuscrits médiévaux, le plus ancien datant du 10e siecle. Ils côtoient 2000 ‘’incunables’’, c’est-à- dire les premiers livres imprimés au 15e siecle…

Samedi 14 novembre 2020 à 18h | Durée : 1h | Entrée libre, sur réservation

Réserver

 

Spectacle | Monsieur Camille Saint-Saëns

« Vous êtes là bas où l’on a du soleil en hiver et des chants d’oiseaux dans les arbres ».

À travers mélodies, duos, pièces pour piano, extraits de correspondances, air d’opéra « Monsieur Camille Saint-Saëns » tente d’explorer l‘homme, ombrageux ou fuyant et l’artiste de génie. Comment égaler ceux qu’on ne peut dépasser ? « en étant autre »… Après les Orientales de Victor Hugo, la vie de Théophile Gautier, Baudelaire et Verlaine mis en musique par Debussy ou Reynaldo Hahn, le portrait de cet « autre » s’inspire de la lecture de lettres et recueils conservés à Dieppe et à la Bibliothèque nationale de France.

Avec : Anne Moretti, mezzo, chant et scénario, Clémence Chabrand, piano, Sandra Collet, soprano, Alain Chaudron, récitant.

Mise en scène : Bruno Boulzaguet

Samedi 14 novembre 2020 à 20h | Auditorium 1er étage | Entrée libre, sur réservation

Réserver

Visite | À la découverte du fonds Marie Jaëll

La pianiste Marie Jaëll (1846-1925) est originaire de Steinseltz (Bas-Rhin). Passée par le Conservatoire de Paris, la musicienne a ensuite mené une brillante carriere de concertiste en parallele de son mari, le pianiste Alfred Jaëll, ami Franz Liszt. Elle a également travaillé la composition avec Camille Saint-Saëns et Gabriel Fauré. En 1887, avec leur parrainage, elle a ainsi été l'une des toutes premieres femmes admises a la Société des Compositeurs de Musique de Paris. Marie Jaëll s’est, par la suite, consacrée a des recherches pédagogiques sur le toucher au piano.

L’ensemble de son oeuvre musicale, ses recherches ainsi que sa correspondance, forment le fonds Marie Jaëll riche de plusieurs centaines de documents, déposé a la Bnu.

Samedi 14 novembre 2020 à 21h | Durée : 45 min. | Entrée libre, sur réservation.

Réserver