Solidarnosc, 40 ans après

Conférence/débat / Politique
-

Le mouvement de grève qui secoue la Pologne à l'été 1980 entraine des bouleversements politiques et la formation de Solidarnosc (Solidarité), premier syndicat indépendant du bloc soviétique. Comment ce mouvement a-t-il été perçu et accueilli en France ?

 

 

Solidarnosc, 40 ans après

Cette table ronde vise à revenir à l'occasion du 40e anniversaire de l'instauration du l'état de guerre en Pologne sur l'engagement d'une partie de la société française en faveur de Solidarnosc. Elle fera intervenir des témoins de cette époque qui ont couvert les événements en Pologne ou qui ont à l'échelle de Strasbourg milité pour la cause du syndicat.

Ce massif élan de sympathie et de solidarité a dépassé en France les clivages politiques et a débouché sur un ensemble d'actions humanitaires et politiques (collectes alimentaires, dons financiers, agit-prop).  Il s'agira de réinscrire ce mouvement dans le contexte politico-culturel de l'époque (gauche antitotalitaire, engagement pour d'autres causes, alternance politique en France) et de faire revivre ce "moment Solidarnosc" qui est tombé relativement dans l'oubli.

La rencontre permettra aussi d'évoquer la trajectoire de la Pologne post-communiste dans la mesure où la dimension ethno-nationaliste constituait l'un des courants présents au sein de Solidarnosc.

Avec la participation de Bernard Guetta, spécialiste de géopolitique internationale et député européen, correspondant du Monde à Varsovie (1980-1982) ;

Agnès Wisniewski, bibliothécaire, membre du Comité de soutien à Solidarność à Strasbourg (1980-1982) ;

Jean-Jacques Pivot, architecte, militant Solidarność (1980-1982) ;

Janusz Przemysław Ramotowski,  militant Solidarność (1980-1984) ;

Modérateur : Emmanuel Droit, Professeur des Universités (Sciences Po Strasbourg, Université de Strasbourg).

La rencontre sera par ailleurs diffusée sur la chaine YouTube de la Bnu.

Lun 17.01 | 18h | Table ronde | Auditorium | Gratuit | Sur réservation

Réserver