LES SCIENCES RELIGIEUSES

Sciences / Collections courantes
Publié le

Le fonds de sciences religieuses de la Bnu bénéficie de trois atouts majeurs : la présence d’un enseignement en théologie et sciences religieuses à l’université de Strasbourg (cas unique en France dû à la spécificité de l’Alsace-Moselle), la vitalité et l’ancienneté de la recherche sur le site strasbourgeois et une solide assise documentaire. Sur le plan national, il a été labellisé bibliothèque CollEx « collections d'excellence pour la recherche ».

Les domaines couverts
 

  • Les sciences bibliques et le christianisme, qui constituent selon la tradition universitaire les axes majeurs de ce fonds

  • Le judaïsme et les autres confessions non chrétiennes (religions de l’Antiquité, Islam et, dans une moindre mesure, les religions d’Asie)

  • Domaines transversaux tels que sociologie, droit, philosophie des religions, nouvelles religiosités.
     

Les acquisitions courantes 

Le fonds est estimé à environ 350 000 volumes, couvrant les principales publications de niveau universitaire, en français et en langues étrangères (sources et études), auxquels s’ajoutent environ 3 000 titres de périodiques, dont 830 titres courants. Les collections comptent également une trentaine de bases en ligne, parmi lesquelles des corpus de sources et des périodiques de niveau universitaire en texte intégral.

Compte tenu de la production éditoriale, les acquisitions de niveau universitaire sont en grande partie en langues étrangères (surtout en allemand et en anglais).
 

Les publics concernés 

En priorité un public de chercheurs, notamment pour les sources en langues originales publiées dans des éditions de référence, les études critiques de niveau universitaire et une large sélection de périodiques spécialisés (en version imprimée ou électronique).

Mais également les lecteurs non spécialistes : décideurs concernés par le fait religieux, acteurs de la vie publique et tous citoyens recherchant une documentation fiable dans un contexte de profonde mutation du fait religieux.
 

Les collections patrimoniales 

  • Manuscrits de la Genizah du Caire et autres fragments en hébreu, araméen, judéo-arabe et arabe du 15e au 18e siècle

  • Manuscrits hébraïques illustrés, parmi lesquels une Meguilat Esther et deux haggadot du 18e siècle (dont celle du scribe Eliézer Seligmann de Rosheim), venant compléter un fonds important d’imprimés hébraïques

  • Manuscrits chrétiens enluminés, parmi lesquels la Cité de Dieu d’Augustin traduite en français, le fameux Exemplar de Henri Suso ou le Compendium theologicae veritatis d’Hugues Ripelin de Strasbourg acquis récemment

  • Bibles incunables latines et allemandes et ouvrages de spiritualité, témoins incontournables des débuts de l’imprimerie dans les principales villes d’Alsace, d’Allemagne du sud et de Suisse

  • Ouvrages des réformateurs alsaciens, allemands ou suisses, une collection unique en France reflétant l’impact de l’imprimerie sur  la diffusion des idées de la Réforme dans la vallée du Rhin supérieur

  • Traités de droit islamique et commentaires du Coran, ensemble réunissant des imprimés du 16e au début du 20e siècle et des manuscrits antérieurs

  • Traductions en arabe d’ouvrages des traditions juive ou chrétienne, dont l’Introduction au commentaire de la Mishna de Maïmonide

  • Manuscrits jaïna écrits sur feuilles de palme, fonds le plus important en France pour cette religion de l’Inde.
     

Les fonds particuliers 

Le fonds franciscain, dépôt permanent depuis 2002 comptant environ 20 000 ouvrages et 250 titres de périodiques. Il réunit les bibliothèques des couvents de la province franciscaine de France et de Belgique dont l’activité ne justifie plus le maintien in situ : incunables, éditions anciennes d’auteurs franciscains ou non, antiphonaires et autres ouvrages liturgiques, mais aussi traités scientifiques, ouvrages littéraires ou de bibliophilie contemporaine. Complété par des acquisitions courantes, il constitue un fonds incontournable pour la recherche franciscaine et plus largement pour l’histoire religieuse et culturelle en Occident.


Autres fonds 

  • Le fonds Kirschbaum, bibliothèque du pasteur allemand Kirschbaum documentant l’histoire de l’Église allemande pendant la période nazie

  • Le fonds Suzanne De Dietrich, archives de la théologienne alsacienne pionnière de l’œcuménisme

  • Le fonds Sarreau, copies de quinze lettres autographes adressées à Calvin

  • Le fonds du CERDIC (Centre de recherches et de documentation des institutions chrétiennes), source multilingue sur le christianisme et la sociologie des religions  au 20e siècle

  • La bibliothèque d’Edouard Reuss, collection de Bibles des 16e et 17e siècles et d’études bibliques très fournie, comptant également des manuscrits en grec ou en dialecte alémanique 

  • Le fonds Paul Sabatier, archives consacrées notamment à la recherche sur les sources du franciscanisme au tournant du 20e siècle, mais on y trouve aussi une lettre de Tolstoï à Paul Sabatier et la réponse de ce dernier sur la Séparation des Eglises et de l’Etat.
     

Contact

Madeleine Zeller, chargée de collection en sciences religieuses
Pour contacter un bibliothécaire, veuillez utiliser le formulaire suivant.